CNMF

Centre neuchâtelois de médiation familiale

 

Le décès d’un proche implique une lourde charge émotionnelle que chaque membre de la famille vivra différemment. S’ajoute ensuite rapidement la question du partage de l’héritage. Cette étape, qui pourrait paraître bien plus pragmatique, est toutefois souvent source de conflits.


Objet de valeur marchande ou valeur sentimentale ? Pièce promise à l’un mais désirée par l’autre ?  Répartition inéquitable compte tenu de la prise en charge de la personne décédée par un membre de la famille ? Il s’avère parfois difficile de satisfaire les envies et besoins de chacun et d’exprimer son ressenti, au risque de détériorer les liens familiaux. De plus, ce partage rituel des biens personnels du défunt amène parfois à se confronter à l’histoire de la famille, à aborder des sujets difficiles ou revenir sur des rancoeurs passées.


La famille étant toutefois amenée à préserver des liens à l’avenir, elle aura tout à gagner si elle réussit à vivre cette étape difficile dans un climat serein.


La médiation permet à chacun de s’exprimer et s’écouter. Elle permet de négocier, hors d’une logique judiciaire «un perdant et un gagnant», dans le respect de l’autre autant que soi-même.


Retour

Médiation
en succession